Divers/MJ à la radio

Une lecture « impure » sur la lèpre

Je me souviens d’avoir lu le livre L’impure de l’auteur Guy des Cars – qui parle de la lèpre – alors que je n’avais pas 18 ans. Ça me permettait de m’évader entre les périodes de mes cours plates en chimie et physique à Bois-de-Boulogne.

« Non, mais qu’est-ce que je foutais en Sciences de la santé, dans l’une des institutions les plus réputées – donc remplie d’étudiants ultracompétitifs et brillants, voués à entrer en médecine?!! » Comprenons-nous bien, j’adore apprendre sur les sciences en regardant un documentaire, des émissions comme Découvertes à la télé de Radio-Canada ou en feuilletant une revue – je me délecte du magazine Québec Science et d’autres de France comme Pour la Science (édition française de Scientific American), Science & Vie, Sciences et Avenir, etc.), mais, ces cours me vannaient.

Bref, la lecture de L’Impure, livre poussiéreux qui traînait dans la bibliothèque de mes parents, m’avait littéralement hypnotisée… ou était-ce simplement plus palpitant que ce que je vivais alors? Quoi qu’il en soit, ça éclipsait allègrement mes pensées noires. Je me cherchais beaucoup dans ce temps-là; il faut dire que j’ai trouvé le journalisme sur le tard, soit vers la fin de ma vingtaine.

Revenons à Guy Des Cars. Cet auteur, né à Paris en 1911, a écrit toute une série de livres titrés dans le même genre tout au long de sa vie, très roman à l’eau de rose paraît-il, toutefois L’Impure se serait démarqué… peut-être parce que les autres n’étaient qu’un calque de l’original de 1946. Des exemples? La Brute (1951), La Maudite (1954), La Tricheuse (1957), La Révoltée (1968), La Vipère (1969), L’Entremetteuse (1970), L’Envoûteuse (1975), La Voleuse (1984)… vous voyez le topo?!!

En gros, L’Impure, c’est l’histoire d’une ex-mannequin qui doit s’exiler sur une île de lépreux de la Polynésie car la belle en est atteinte. Un livre fascinant et rempli d’humilité. Comme quoi on accorde beaucoup de valeur à la beauté. Parfois elle est aussi intérieure, comme dans le cas de Chantal… à lire, si le coeur vous en dit!

Pourquoi vous parler de ceci ? C’est que dans mon précédent billet, je parlais de la lèpre : Encore des cas de lèpre en Chine. Voici qui a réveillé certains souvenirs enfouis, loin au fond de mon esprit. Ouais, les années 95-97, ont été assez ingrates merci. Merci à L’impure de Guy des Cars, c’était un baume sur mes plaies de la fin de l’adolescence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s