MJ à la radio/Sports extrêmes

Felix Baumgartner, un parachutiste complètement sauté!

Image: Dreamstime

L’été prochain, Félix Baumgartner, un parachutiste et adepte de base jumping d’origine autrichienne, tentera de réaliser un record du monde en se lançant du haut d’une mongolfière… à 36 kilomètres et demi de hauteur de la Terre! Après 35 secondes de chute libre, il brisera le mur du son! Le parachutiste atteindra alors la vitesse de 690 miles à l’heure, soit de 1110 km/h! C’est complètement sauté! Gary Hunter, producteur exécutif à la BBC, a révélé : « Ceci est un mélange fascinant: à la fois un défi scientifique et une incroyable aventure humaine. »

En effet, pour la science, il s’agit de concevoir une combinaison capable de résister à la très basse pression atmosphérique dans la stratosphère, rendant du même coup l’aventure extrêmement périlleuse. La science sera-t-elle à la hauteur? Comment le corps de l’athlète réagira-t-il? Une si haute vitesse, atteinte en si peu de temps?

L’événement est déjà très médiatisé sous l’appellation: Red Bull Stratos… car il est commandité par Red Bull, la compagnie produisant cette fameuse boisson énergisante.

En fait, si Felix Baumgartner réussit, il sera alors âgé de 39 ans, il battra du même coup non pas un mais quatre records du monde:

1. Record d’altitude pour un saut en chute libre

2. Record pour la plus longue chute en chute libre

3. Record de vitesse en brisant le mur du son, réalisé par un corps humain – pas un avion

4. Record pour la plus haute altitude atteinte par une mongolfière

Image: Marie-Josée Richard, avril 2009.

Monsieur Baumgartner n’en serait pas à son premier record du monde. Moi qui aime bien le Brésil, j’ai été surprise de constater qu’il avait déjà sauté du haut du Christ Rédempteur. En 1999, il s’est jeté dans le vide à partir de la main droite de la superbe statue du christ, qui surplombe la ville de Rio de Janeiro, brisant alors le record du monde du saut le plus bas du sol jamais fait en base jumping, soit moins de 30 mètres! La même année, il recevait aussi le titre du saut le plus haut réalisé en base jumping, soit en se lançant des tours jumelles Petronas (Twin Towers) à Kuala Lumpur en Malaisie avec 450 mètres.

Il a fait bien mieux, en 2007, en battant son propre record, en « base jumpant » du gratte-ciel nommé le 101 Tower, de la ville de Taipei à Taiwan, la tour qui domine les alentours avec ses 508 mètres de hauteur. Ça donne le vertige tout ça, non?

Comment tout ceci a-t-il commencé? Le mec a fait ses débuts en haute voltige en recevant une rigoureuse formation de parachutiste, alors dans l’armée autrichienne. Sa spécialité? Sa capacité à atterrir à des endroits extrêmement précis.

+++

J’ai présenté cette capsule Science, soit une nouvelle provenant de Pascal Lapointe de l’Agence Science Presse, à l’émission animée par Marc-André B. Carignan, Les Oranges pressées, 101,5 FM Radio-Montréal, lundi le 15 février 2010, 8h10.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s