Du vélo s'il-vous-plaît!

Des vélos l’hiver, ça existe!

Je suis toujours surprise de constater à quel point de nombreux automobilistes ne pensent pas aux cyclistes sur les routes… l’hiver venu. « Angle mort, un jour, angle mort, toujours, quelque soit la saison! » me semble-t-il!

C’est vrai qu’on dirait qu’on arrive de nulle part, avec nos grosses bottes de skidoo et notre cache-cou monté jusqu’aux oreilles – on fait chic en crime sur notre bolide rouillé qui brave le froid, la glace et la neige – mais de grâce, automobilistes, faites attention à nous! Des vélos l’hiver, ça existe! 

J’en suis à mon quatrième hiver – bon c’est vrai, l’hiver dernier j’étais au Brésil alors ça ne compte pas. Disons alors que j’en ai vécu trois. Bien qu’il ait de plus en plus de gens aussi cinglés que moi à Montréal (lire cyclistes nordiques), nous ne formons encore qu’une minorité dans la jungle urbaine remplie de totomobiles, camions de livraisons et dix huit roues de ce monde. Je me sens bien petite parfois car je vois bien qu’on ne pense pas à moi quand je suis sur la route. C’est pour ça que je dois penser pour deux parfois. 

Oui, attention automobilistes. Encore tantôt, pas moins de deux portières se sont presque ouvertes toutes grandes devant moi. L’air pantois des conducteurs me montrait bien que j’aurais bien pu sortir d’une boite à surprise, déguisée en personnage digne des films de Tim Burton (bon, je choisis Beettlejuice),ça n’aurait pas fait de différence. C’est vrai qu’il n’y a pas eu de mal, j’ai seulement ressenti un petit pincement au coeur et j’ai lâché un ouf, dans mon fort intérieur. Je me promène en me méfiant constamment des véhicules stationnés: être alerte, c’est tellement important à vélo. En tout temps, je tente de garder une distance minimale entre moi et la dite carcasse de métal parquée, elle qui pourrait bien me briser en deux si son conducteur ouvrait sa portière, cette dernière me coupant subitement la route, moi faisant un vol plané jusqu’au char à l’autre bout de la rue ou encore m’aplatissant dans un fracas éclatant de craquement d’os, de contusions instantanées et de coulis de sang, tant internes qu’externes (lire de laides hémorragies). Mon imagination ne dresse pas une belle scène, vous voyez ce que je veux dire? La peur des portières, ça ne m’empêche pas de rouler pendant la saison hivernale, mais j’ai eu quelques bonnes frousses depuis le temps que je circule à vélo à Montréal, l’hiver gagnant la palme.

Et je poursuis sur ma lancée: j’aimerais souligner également que ça me fait rager quand les véhicules passent près de moi. Collé collé, c’est bon avec mon chum. Entre mon vélo et les autres autos, je tiens à mon espace! Il arrive qu’on me frôle presque les oreilles. Yissssh. Ce n’est plus une question de courtoisie, c’est une question de respect pour la vie humaine pardi!!!

Bref, si je fais du vélo, c’est avant tout parce j’aime ça. C’est écolo, ça me met en forme, ça me détend, ça ne me coûte rien en plus de ma sortie (bien sûr, un vélo, un cadenas et des vêtements techniques forment la base des achats, mais je suis vite « rentrée » dans mon argent), c’est rapide et flexible, etc etc. Et puis, si vous trouvez que ça prend du courage pour rouler sur deux roues quand il fait -15, ce n’est pas si pire. De bons vêtements, une chaîne bien graissée et on est en business. Quand je vois du pauvre monde debout à poirotter à attendre l’autobus sans tuque ni mitaine, je me dis qu’ils n’ont pas encore compris que ça, c’est du courage. Je me permets bien de « sortir » faire des activités de plein air pendant l’hiver. En quoi faire du vélo serait différent? Patiner, faire du ski de fond, aller snowboarder… être dehors, c’est vraiment honorer l’hiver. Alors moi, je roule!

Vous roulez l’hiver? Youhou, bravo! Si non, qu’est-ce qui vous rebute? Qu’est-ce que ça vous prendrait pour enfourcher votre vélo à l’année?

Publicités

2 réflexions sur “Des vélos l’hiver, ça existe!

  1. Bonjour MJ,

    Je trouve ton article très intéressant. Je ne suis pas encore une cycliste nordique officielle, mais ma saison de vélo s’étend de plus en plus chaque année. Je dois dire que je me suis « payé » une carte CAM en janvier, mais me retrouvant sans emploi depuis peu, je vais possiblement investir dans quelques vêtements techniques… et de la bonne graisse pour ma chaîne! Il y a aussi l’attente des bus et métros qui est parfois très désagréable… surtout quand le bus « saute » un « shift »! Rien de plus fâchant que d’arriver en retard à cause du transport!

    Je crois que ton article me motive beaucoup! Je m’y remets dès maintenant! (Surtout que j’ai des nouveaux skis de fond que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’essayer encore… Le vélo sera mon nouveau sport d’hiver! ; )

    *J’aimerais être sur ta liste d’envoi lors de la parution de nouveaux articles.
    Merci!
    Marie-Eve

  2. Bonjour Marie-Ève,
    C’est fou comme ça me fait plaisir de recevoir des commentaires d’internautes comme toi!!! Si je te motive à enfourcher ta bécane et rouler l’hiver, pour ma part, ton commentaire me donne juste le goût d’écrire davantage sur 1001 sujets!!! Je pense que c’est donnant-donnant… tout le monde s’en sort gagnant. Hip-pippip-hourra!

    Moi aussi, je déteste à avoir à faire le pied de grue… attendre après l’autobus ou le métro, trop peu pour moi. En plus, les trajets sont parfois longs pour se rendre à qqpart, qui n’est pas si loin… et il faut alors que je paye pour aller puis le retour. Donc je ne m’en tire pas en-dessous de 5-8$, parfois plus si j’ai un arrêt à faire en chemin. Puisque je ne prends pas souvent le transport en commun, je m’achète des tickets, mais bon, c’est pas si économique. Enfin…

    Est-ce qu’il y a des sujets qui t’intéressent tout particulièrement?
    Écris-moi encore, ça me fera plaisir de te lire! Bonne journée, toi qui as fait ma journée!
    MJ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s