Le monde de la boxe/Vivre à la montréalaise

Combat Pascal-Diaconu II: mon baptême de boxe

 

Affiche publicitaire du combat Pascal-Diaconu II au Centre Bell.

 

C’est confirmé: être femme et aimer la boxe, c’est possible. Je l’ai découvert hier soir au Centre Bell, en ce vendredi 11 décembre 2009. Merci à mon ami journaliste Gino A. Vaillancourt (surnommé le Guerrier moderne), qui m’a gentiment proposé de couvrir cet événement sportif avec lui. Il s’agissait pour moi d’un baptême dans le domaine de la boxe. Je suis alors entrée dans un monde qui m’était inconnu. Un univers parallèle. Parmi la foule de 8802 spectateurs, une majorité d’hommes. Parmi les journalistes présents, on comptait une main de femmes. Et maintenant, une nouvelle fan.

Pendant cette soirée, Jean Pascal a su défendre avec acharnement son titre de Champion du Monde WBC catégorie mi-lourds face au roumain Adrian Diaconu. Non pas sans mal car il a dû composer courageusement non pas avec une mais trois luxations de l’épaule droite. Que de douleur, sans que ceci ne paraisse outre mesure.

Cette révélation en conférence de presse d’après match m’a beaucoup impressionnée: j’avais manifestement remarqué un déboitage mais… trois? Étonnant. Le coach de Pascal a dit ceci: « On prépare un plan A, B, C, D, mais on est jamais prêt à faire face à ce genre d’éventualité. (…)  À un moment donné, au 11e round, j’ai vu la panique dans les yeux de Jean. Ça a duré 10 secondes, puis j’ai senti qu’il était de retour. Quelle force de caractère. » En effet, Pascal a bien caché son jeu et a su user habilement de sa main gauche, lui qui est pourtant droitier.

Réjean Tremblay dans La Presse ce matin s’exprimait en ces mots en décrivant l’attitude de champion de Pascal : « Wow! Là, on ne parle plus de talent. On parle de courage, on parle de coeur, on parle de couilles grosses comme des pamplemousses. » Chapeau. En plus, c’est un gars de chez nous. Un Montréalais d’origine haïtienne. Ça rend fier…

Selon moi, Pascal a nettement dominé le match. Il était rapide, agile, hors d’atteinte. Alors pas de surprise quand les juges ont annoncé sa victoire. Cependant, Diaconu, malgré son visage tuméfié, le rendant presque mutant, a révélé être très surpris par ce résultat. « In my soul, I haven’t lost this fight. I won it in 8 rounds. »

+++

J’ai bien l’impression que Karl Wolf aura de bonnes prises pour son vidéoclip. Sur la passerelle de presse à côté de nous, le chanteur de la fameuse toune Africa, assistait aussi à l’événement. Il jouait le rôle de réalisateur, venu capturer quelques images du combat Pascal-Diaconu II sur sa caméra 35mm. Non mais quel gars sympathique, humble, grounded to Earth. Sans savoir à priori qu’il était cette vedette de hip hop, il m’a fait bonne impression dans sa camisole sexy. Oui, se mettre à la boxe aura été une bonne idée: de belles épaules et bras bien découpés. Bonne continuation, mec!

Publicités

2 réflexions sur “Combat Pascal-Diaconu II: mon baptême de boxe

  1. Intéressant de voir qu’une fille puisse avouer apprécier des rites belliqueux, que plusieurs qualifient pourtant de barbares. Même si notre société moderne n’est pas si loin de celle des Romains à l’époque du pain et des jeux, la boxe, cet art noble, révèle un autre caractère que la violence. Il permet à deux boxeurs, c’est-à-dire à deux athlètes, de pousser leurs limites et de fuir la banalité du quotidien. En montant sur un ring pour un combat réel (non pas un combat au sens figuré comme c’est le cas dans les conversations mondaines), on fait face au danger ultime: il faut se rappeler que plusieurs boxeurs ont laissé leur vie lors d’un duel. Être un boxeur ou un pratiquant d’arts martiaux, c’est un mode de vie très strict, imprégné par des convictions et des principes très profonds. Parce qu’être un guerrier, ce n’est pas seulement un soir sur le ring devant la foule. Être guerrier, on l’est 365 jours par année. C’est un aspect méconnu du public. J’espère que vous écrirez à nouveau sur le sujet prochainement; il me fera plaisir de vous lire. Vous devriez remercier votre ami, dit le Guerrier Moderne – qui est-il au juste un wanna be?, pour cette palpitante initiation. Pénétrer et comprendre ce monde, ça vaut de l’or.

  2. Bonjour L’Ermite Errant, vous semblez reconnaître que la curiosité doit être au-dessus des conventions sociales: en effet, une fille peut bien s’intéresser à la boxe, même s’il s’agit à priori d’un milieu d’hommes! Et je suis d’accord avec vous aussi sur ce point: la boxe est bien plus qu’un divertissement. C’est un art, surnommé justement le noble art, qui demande beaucoup de discipline, de concentration, de stratégie, de détermination, de courage et de dépassement de soi. En ce sens, c’est bien plus que deux personnes se tappant dessus! Bien que ce soit violent, il y a tout un code de déontologie à respecter… ce qui empêche les coups bas! Et il y a aussi un arbitre, bien évidemment!

    Je compte bien écrire à nouveau sur le sujet, surtout que mon ami Gino A. Vaillancourt, dit le « guerrier moderne », s’intéresse beaucoup aux arts martiaux, à la boxe et autres sports de combat. Il m’en parle de temps à autre et il écrit régulièrement là-dessus sur son blogue. Qui est-il, un wannabe? Je crois que c’est porter un jugement assez dur; vous ne le connaissez même pas! Il est un journaliste indépendant, blogueur, prof privé de kungfu (c’est son gagne-pain), réalisateur en devenir, diplômé en journalisme de l’Université Laval… et guerrier moderne. Il croit beaucoup aux valeurs des arts martiaux: respect, discipline, force mentale et physique, éthique, etc, voici pourquoi il porte ce pseudonyme sur le web. Au plaisir de vous lire à nouveau!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s