Voyage au Portugal

Les hasards n’existent pas

Je me rappelle de ce livre, posé dans la bibliothèque de mon père. Je le soutenais du regard, sans oser l’ouvrir. Je crois qu’à lui seul, le titre était assez révélateur. J’en suis venue à y croire: les hasards n’existent pas. Rien n’arrive pour rien.

Mercredi, je me suis levée tard. Encore une fois, c’est qu’ici, on veille tard. (Pour savoir ce que j’ai fait hier soir : Danser le tango puis aller au Tejo!) Un déjeuner composé d’une omelette à midi (pour faire changement!!), quelques appels via Skype, des courriels et des photos sur Facebook plus tard, je me décide à sortir.

En attendant Zac à la station Cais do Sodré.

En attendant Zac à la station Cais do Sodré.

Avant de prendre la clé des champs, je prends une chance: je donne rendez-vous à Zac, un Américain de 21 ans à l’air sympathique (du moins à en voir sa photo sur le réseau CouchSurfing), en visite à Lisbonne. En ligne au même moment, il me répond rapidement. Il accepte: station Cais do Sodré pour 15h. Coooool! On va aller visiter ensemble Belém, un quartier de Lisbonne rempli de petits bijoux historiques. Après 30 minutes d’attente au lieu de rencontre, pas de Zac. La vie est ainsi, ça ne marche pas toujours comme on le pense. That’s the way it goes. Je pars en tramway pour Belém, une grosse dépense de 1,40 Euro.

Je suis époustouflée par la beauté du Monastère de Jeronimo. Je prends mille et une photos, c’est tellement grandiose. À un mètre de moi, un gars avec un affro, il ressemble étrangement à la photo de ce gars à qui j’ai écrit sur CouchSurfing. «Are you Zac? » lui ai-je demandé hésitante. « MJ? ». Eh oui, les hasards n’existent pas! Avec tous les touristes qu’il y a autour, on aurait pu jamais se voir.

Monastère de Jéronimo, Lisbonne.

Monastère de Jéronimo, Lisbonne.

Un arrêt obligé pour manger des pâtisseries portugaises, dont un pastel de nata.

Un arrêt obligé pour manger des pâtisseries portugaises, dont un pastel de nata.

Mais ceci est encore plus drôle : alors que je m’en venais ici (arrêtant dans un parc prendre quelques clichés, puis arrêtant prendre un café, jus d’orange et quelques pâtisseries, puis arrêtant acheter quelques babioles, puis arrêtant essayer quelques robes soleil), Zac et sa comparse Martina, s’en venaient à pied à partir de Cais do Sodré jusqu’à Belém. Résultat? On était synchronisé pour se retrouver. Parfois, je me dis que je dois avoir des antennes. Ça doit être mon petit côté Maya L’Abeille.

Zac et Martina, mes amis du jour à Belém de Lisbonne.

Zac et Martina, mes amis du jour à Belém de Lisbonne.

Ainsi donc, j’ai passé le reste de la journée avec ces deux charmantes personnes : lui vient de Santa Barbara et elle, de Toronto. Ils ont fait connaissance dans l’auberge de jeunesse où ils crèchent. On visite ensuite la tour de Belém (Torre de Belém) puis le Monument des Découvertes.

ok_DSCN6321En marchant à côté des marinas, j’aperçois des bateaux avec des drapeaux Ericsson. Se pourrait-il que ce soit les bateaux de course de la World Racing Cup, que mon ami Vince couvrait, lui engagé dans l’équipe média de cette compagnie suédoise, lui même que j’ai rencontré par le fruit du hasard à Rio de Janeiro en mars dernier? Une réponse sur Facebook m’apprendra que oui. Quel hasard tout de même!

Jeudi, MJ à la plage. Direction Cascais. Et j’ai une amie pour m’accompagner. Martina se joint à moi. C’est ce qui est tant génial dans les voyages : des petits hasards ici et là rendent l’expérience tout simplement magique et divinement excitante. Les hasards n’existent pas? Right, that day was meant to be.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s