Voyage au Portugal

Danser le tango puis aller au Tejo!

Ricardo et moi pour notre soirée : tango & Tejo.

Ricardo et moi pour notre soirée : tango & Tejo.

Mardi soir (le 7 juillet, jour 3 à Lisbonne), Ricardo, mon hôte de CouchSurfing et moi sommes allés danser le tango. Mon premier cours à vie – alors que lui en fait depuis 6 mois déjà – et toutes les instructions en portugais. Il a fallu que je mette mon ego de côté : j’ai bien pilé sur des dizaines et des dizaines de pieds. J’avais vraiment l’air touriste.

« Deschhhhhculpa » (désolé en portugais avec l’accent local) ai-je dit plus d’une fois, devant l’air médusé des messieurs me servant tout à tour de partenaire de danse. Ils devaient se dire: mais d’où sort-elle celle-là, baraguinant un portugais brésilien et dansant comme un pied avec ses souliers de course? Oui, rien de sexy… sachez que j’avais bien l’intention de mettre mes talons hauts, mais vu l’état de mes pieds, avec un record de 6 ampoules, j’ai changé d’idée. À défaut du look, le confort.

Après l’humiliation du tango (ben oui, je veux toujours être bonne dans tout du premier coup mais dans un pareil contexte, c’était peine perdu), une pause bien méritée dans un petit café typique à côté de la station Santa Apolonia. Un vin sucré, une petite bouteille de rien servie dans un petit verre. Excellent, un goût ressemblant à un vin de glace et à de l’hydromel. Faites-le moi penser, il faut que je demande le nom de cet alcool à Ricardo.

Un petit bar de rien, avec une enseigne à peine visible de la rue. Mais quelle ambiance!

Un petit bar de rien, avec une enseigne à peine visible de la rue. Mais quelle ambiance!

Puis, direction Tejo Bar (Tejo, c’est le nom du fleuve entourant Lisbonne et qui va se déverser dans l’océan… Tage en français). Un bar à l’ambiance brésilienne. Du bon bossa nova. Une guitare qui se promène au gré de l’inspiration, d’un joyeux luron à l’autre. La foule est jeune, majoritairement dans la vingtaine. Malgré la petitesse du bar, on doit être une quarantaine ici dedans. Il fait chaud, mais étonnamment, personne ne s’en plaint. On se comprime, mais pas de déprime. C’est que la bonne humeur et la joie de vivre prennent toute la place.

Duel au Tejo.

Duel au Tejo.

Situé dans un coin résidentiel de l’Alfama, le Tejo n’accueille pas les fêtards bruyants sinon les voisins vont faire fermer la place. Ici dedans, on doit donc échanger sur le ton de la confidence : on chuchote, on donne du coude, on fait des gestes pour se faire comprendre. Aussi, interdit d’applaudir. En guise d’applaudissement, on se frotte les mains et on sourit à tout rompre. À côté de moi, des joueurs d’échec s’affrontent. À voir leur air concentré et tour à tour débiné, le duel doit être sanguignolant. Échec et mat, je l’attends dans un instant, mes prévisions étant avant la fin de la chanson, que tous fredonnent présentement. C’est vraiment charmant.

Ricardo sur le chemin du retour. Quelle ville charmante avec ses rues étroites et ses façades anciennes peu restaurées!

Ricardo sur le chemin du retour.

J’entends parler français et anglais de temps à autre, signe que je ne suis pas la seule touriste dans ce cubicule de bar. Une bière et un verre de vin plus tard, Ricardo me fait signe qu’il est temps de rentrer. Déjà? Ciel, ma montre indique déjà trois heures du mat. C’est que le temps file quand on a du bon temps.

Demain, j’aurai bien du mal à respecter mon horaire, moi qui voulais aller à Belém avant midi puis à Cascais – pour les plages – en pm. Au diable la visite en matinée, demain, je dors puis on verra. C’est l’avantage de voyager seule, je suis maître à bord : free as a bird. Et après tout, prière de ne pas déranger, je suis en vacances.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s