MJ au Brésil: janvier à avril 2009

MJ rencontre son idole: Seu Jorge!

mj-seujorge_yayaya1 Eh oui, je crois que j’ai la chance collée au cul. Pendant tout l’automne, je me suis tartinée les oreilles avec la musique de Seu Jorge, un fantastique musicien originaire de Rio de Janeiro. Si vous avez vu le film brésilien City of God, du réalisateur Fernando Mireilles, vous savez de qui je parle. Seu Jorge incarnait Manu Tombeur (celui qui venge le viol de sa copaine et la mort de plusieurs membres de sa famille contre petit Zé). Si vous avez vu Life Aquatic, vous le reconnaissez peut-être aussi. Et si vous avez entendu la trame sonore de ce film, sachez que c’est lui qui interprète plusieurs chansons en portugais de la musique de David Bowie, du bonbon pour les oreilles. Il a une voix incomparable, une sensibilité à faire dresser le poil sur les bras, une intensité qui démontre une profondeur humaine – c’est qu’il en a vu d’autres, il a déjà vécu dans la rue. Bref, vous voyez bien, je suis une fan finie!

Avant de partir au Brésil, je disais à mon amoureux Vincent: « Je ne sais pas comment ça va se passer, mais je vais voir Seu Jorge en show. Avec un peu de chance, je vais le rencontrer. » Et voilà que ça s’est produit. Je vous l’avais dit: les voyages, ils sont comme ça, remplis d’imprévus. C’est que je n’étais même pas supposée être là, ce soir-là. C’est que je ne trouvais personne pour venir avec moi au lancement des festivités du 455e anniversaire de Sao Paulo, dont le signal était donné par le dit Seu Jorge. Pas de chance Marie, Seu Jorge, ça sera pour une autre fois.

C’est que le show avait lieu à l’autre bout de la ville et commençait à minuit (justement à l’heure où il n’y a plus de services de transport en commun en ville). Je n’étais pas très chaude à l’idée de me rendre là: seule, fatiguée, sans savoir comment me rendre ni revenir (trouverais-je un taxi avec cette foule de milliers de personnes), baraguinant le portugais, dans un coin rempli d’itinérants et Dieu sait quoi d’autre. Ce que j’essaie de vous dire: les astres n’étaient pas alignées pour que je pointe à cet événement des plus attendus. Encore moins pour que je rencontre Seu Jorge.

Comme je disais donc, j’étais plutôt triste. Tous mes super plans, à l’eau. Super façon de souligner ma dernière soirée à Sao Paulo. J’étais pour me coucher pas tôt; demain matin, je disais aurevoir à Sao Paulo et je partais pour Curitiba, à 6h30 de Sao Paulo la grande. En d’autres mots: vraiment poche. J’avais le moral à terre. Cristina, mon hôte préférée, a peut-être eu pitié de moi.  Vers 10h30, elle me dit qu’on va aller faire un tour aux festivités. Yé! On en restera pas longtemps, mais on va y aller. Yé! C’est qu’elle sait trop bien combien j’aime cet artiste et que ça me crève le coeur de ne pas pouvoir me compter parmi la foule de chanceux qui pourront voir Seu Jorge… gratis!

Alors voilà qu’on part en char tous les quatre: Cristina, son amoureux Cosme et une amie argentine de Cristina, Maria… et moi. Sur la banquette arrière, avec le ronronnement de la voiture, dans la pénombre, je me suis endormie. Vous voyez quel dynamisme j’avais, malgré mon exccosme-seujorgeconcert_flou5002itation! Une fois arrivés, on est allé sur le bord de la scène. Dans quelques minutes, Seu Jorge le grand était pour débuter son show. Cristina me tire le bord de la manche. « Merdouille que je me dis, on s’en va. On aura fait un tour de bagnole. On était si près du but. » Eh non, c’est que Cosme nous amène dans la section VIP. C’est que môsieur est journaliste vous savez; il a simplement montré sa carte de presse brésilienne au gardien et voilà qu’on entre. Quelques secondes plus tard, je vois Seu Jorge qui s’amène devant moi, entouré de sa bande. Mais prise de surprise, ébétée, je n’ai pas réussi à le prendre en photo; je l’ai manqué.

cristina-mj_showsjChère Cristina. Si ça n’avait été que de moi, je l’aurai laissé filé. Un peu plus loin, il marque une pause. Il semble être nerveux. Il se prépare à entrer sur scène, devant des millions de personnes (ya de quoi avoir un peu la chienne). Je n’ose pas le déranger à cet instant. Ce serait irrespectueux. Cristina lui dit alors que je suis canadienne, que je ne suis pas d’ici. Et voilà qu’il me fait signe, que je prends quelques clichés de l’Homme et que je souris aussi à la caméra devant moi. El bonheur. Pour un instant, je l’ai entendu. Ça résonnait drôlement bien à mes oreilles, je peux vous le dire!

Après, j’étais survoseujorge-musiciensltée. Puis, le show a commencé. On était dans la section tout juste devant la scène. Pour n’importe quel show, j’aurais apprécié être dans cette section. Alors là, vous pouvez vous imaginer que j’étais simplement en transe! À quelques mètres de moi, Seu Jorge et à quelques mètres derrière lui, Seu Jorge sur grand écran. Si ça n’est pas ça le bonheur, dites-moi bien ce que c’est ! Ma bulle a dégonflé quelque peu quand Cristina m’a fait signe qu’on s’en allait, après 3-4 tounes seulement. Mais bon, j’étais déçue de devoir partir, mais un peu de Seu Jorge vaut bien mieux que pas de Seu Jorge du tout!

Alors voici que je vous raconte mes péripéties de ce seul soir alors que j’en ai tout plein d’autres à vous conter. Ça fait bien près d’une semaine que je n’ai écrit ici. C’est vrai qu’il s’en est passé des affaires! Mais en ce moment, il est minuit passé. J’ai rendez-vous à 9h tapant demain matin avec mon chauffeur, mon guide, ma traductrice et la ville de Curitiba. Il faut que je vous laisse, si je veux être en forme pour poser les questions qu’il faut sur le transport en commun, les jardins et les parcs de cette ville, que l’on dit la plus écolo du pays.

Ci-contre, quelques clichés de ce moment mémorable:mjtoutsourire_showsjseujorgeconcert_foule

cameraman-surmonte_showsjles3filles_seujorgeconcert

Publicités

4 réflexions sur “MJ rencontre son idole: Seu Jorge!

  1. Vive la technologie. Ça aide à croire à l’impossible. Merci à ces précieuses photos, sans quoi, je ne n’aurais jamais cru que ma rencontre avec Seu Jorge fut vraie! À mon réveil, le lendemain, je me suis pincée. Avais-je rêvé ou avais-je bel et bien rencontré Seu Jorge. Yep. Maintenant, je rêve de voir un show complet de Seu Jorge. Je ne sais pas comment ça va se passer, mais ça va se passer…
    Bonne nuit! MJ xxx

  2. Non mais quelle belle histoire!!
    Je t’ai parlé la soirée même, mais juste avant que Cristina t’offre de t’amener au concert. C’était vraiment pas drôle à ce moment-là! Non mais, la surprise que j’ai eu quand j’ai regardé mes e-mail et que je t’ai vue, photographiée à côté de Seu Jorge… Non mais « è tu jetset elle, rien qu’un peu!!! » Que je me suis dis… hihihi
    Beau trip à Curitiba!!!
    xxx

  3. N-I-C-E-! vive MJ et la chance qui lui colle au Q! hé hé! excellente soirée donc! suis totalement bouchelabée devant tant de joie et de bonheurrrrr! quels beaux moments !!! encore et re-encore! t’embrasse tout plein bella maria-josee! x-x-x

  4. Salut MJ.
    Quelle chance que tu as eu.Et moi qui vient de réaliser une entrevue avec Karen Young et le groupe Eclectique…mais j’ai la consolation d’avoir eu à conduire dans la neige, la glace noire et la ¨slutch¨ donc pas question pour moi de dormir dans l’auto…
    Au plaisir.
    Jean Claude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s