MJ au Brésil: janvier à avril 2009

En route vers la maison de Cristina et Gabriela

J’avais oublié ce texte dans les boulamites. Le voici pour vous. Il date un peu, mais ça devrait en intéresser quelques-uns parmi vous – Maud, je le sais, tu es là!!

 

Si je récapitule: mon premier avion a décollé malgré la neige. Yé! Mon deuxième vol, soit ma connexion New York-Sao Paulo, a fini par décoller, malgré le bris mécanique… yé (une fois que ce fut réparé, bien entendu). J’en suis donc rendue ici dans mon histoire. Jusqu’à présent, je me trouvais bien chanceuse. Ça n’était pas pour s’arrêter là…

 

À mes côtés dans l’avion devant me mener à Sao Paulo, une Brésilienne ne parlant pas un traitre mot de français ou d’anglais; elle ne parlait que le portugais… comme la plupart des Brésiliens, quoi! Ça me permet de pratiquer quelques phrases “Come você se chama?” (Comment vous appelez-vous?) “Sim, eu quero um pouco de açucar no meu café” (Oui, je prendrais bien un peu de sucre dans mon café), etc. J’en ai profité pour poser quelques questions pour savoir comment aller prendre un autobus pouvant m’amener au centre-ville. La dame me renseigne gentiment, non sans mal, c’est que je renoue tranquillement avec le portugais, que je n’ai pas pratiqué depuis trois semaines environ. La dernière fois que j’ai dû m’en servir, c’est lorsque j’ai passé mon examen de fin de session – niveau 2 au YMCA-Montréal. Même avec un A, on n’est jamais prêt pour ce genre de bain culturel!

 

Bref, j’ai tout de même réussi à communiquer un peu avec ma voisine. Si bien, qu’elle m’a proposé de me montrer où je pourrais prendre mon autobus et m’a fourni de nombreux détails sur le pays.  Muito bem! (Très bien!) Avec ça en tête lorsque mon avion a décollé, j’ai pu dormir sur mes deux oreilles. Je savais qu’une fois rendue sur l’Avenue Paulista, j’étais “sauve”, i.e. que je pourrais alors soit 1) prendre un taxi pour une cinquantaine de reais ou 2) prendre le métro pour 2,40 reais (pour me rapprocher de ma destination) puis prendre un taxi pour environ 30 reais (taux de change: 1$ can vaut 1,90 real… on dit reais au pluriel), donc pour environ 15$.

 

Alors voici, j’avais ma guide pour m’aider à trouver mon chemin une fois arrivée au Brésil. Vous savez quoi? La madame m’a non seulement désigné dans quel autobus embarquer, elle a aussi payé mon billet (un tarif de 26 reais, soit environ)! Bem-vindo ao Brasil Maria José! (Bienvenue au Brésil Marie-Josée!). Je peux vous dire que ça justifie bien la face joyeuse et souriante de la photo ci-contre (elle viendra), alors que je roulais en direction du centre-ville, en toute confiance! Rendue au plein coeur de Sao Paulo la grande, j’ai finalement décidé de prendre le métro. J’avais trop hâte de me promener un peu et de pouvoir observer ce qui se passait autour de moi. Malgré la fatigue, la chaleur (bon, c’était environ 25-28 degrés, c’était confortable) et mon 45 livres de matériel sur le dos, j’ai fait ma première “ride” de métro. Fui tudo bom, muito facil! (Ça a bien été, plutôt facile).

 

Au métro Vila Madalena, je trouve une sympathique chauffeuse de taxi. La voici qui pitonne mon adresse de destination sur son GPS pour me conduire chez Cristina et Gabriela, soit mes hotes pour mes premiers dix jours au Brésil. Eh oui, même les chauffeurs de taxi ont recours à ce bidule pour connaître le chemin (Karine – blonde de Yann – tu n’es pas la seule!). Il faut dire que les routes ici sont comme des spaghettis (Karine: tu hairais ça, conduire à Sao Paulo… et un paquet d’autre monde aussi!): c’est tortillé, ça ne va jamais tout droit, c’est un sacré bordel. Si je n’avais pas su que ma course devait me coûter 30 reais, j’aurais pensé que ma conductrice tournait en rond pour me dérober quelques reais de plus. Eh non, elle prenait bien les virages quand la voix masculine en portugais (sortant du GPS) lui disait de le faire!

 

Finalement, je suis arrivée sur la rue Eulo Maroni dans le quartier Jaquaré. De la porte de mon appartement montréalais à la porte de ma maison temporaire à Sao Paulo, ça aura pris exactement 24 heures… pour 8190 km (selon mes calculs sur le site www.indo.com/distance, gracieuseté de mon mentor Claude Marcil). Incroyable!

Publicités

8 réflexions sur “En route vers la maison de Cristina et Gabriela

  1. youpppyyyy! encore des nouvelles! wow, marie, ça l’air trop bien ton début de vacances! du beau temps, une famille d’accueil qui semble extra, du temps à la plage …. profite en au max encore encore et encore! je t’embrasse à l’infini +1! 😉

  2. euh oups, erreur ici… je voulais dire voyage et non pas vacances… tu es là pour travailler!!!

  3. Salut MJM! Je viens de lire les articles de ton blog et les images fusent dans ma tête. Tu sembles surfer sur une bonne vibe. J’ai bien hâte de voir tes photos sur la plage hi!-hi! Ciao! xxx Michel 🙂

  4. Bonjour MJ.
    Je suis très content d’avoir de tes nouvelles.
    Bon séjour et profite bien de la chaleur car ici…Brr…C’est très froid.
    Au plaisir de te lire.

  5. Allo Marie!! C’est vraiment super d’avoir de tes nouvelles autant par le biais du téléphone que par ton blog, ca nous permet de rester connecté en attendant mon arrivé au Brésil!! À bientôt!!!
    xxx

  6. Bonjour Marie-Elaine, Jean-Claude, Michel, Maud, Cecile & la gang de l<AJIQ, Vincent dit le Coco Loulou de mon coeur… Que c<est bon de lire vos petits mots d<encouragement!

    J<ai 2-3 courriels importants a envoyer* et apres, je travaille sur un billet pour mon blogue. Il est grand temps que vous en sachiez plus; il se passe tellement de choses ici!

    * Quoi, MJ travaille un samedi? C<est que je suis sortie jeudi soir (biere avec la gang de Couch Surfing Sao Paulo puis dançei a samba na boate de samba… toda a noite!). Ma journee d<hier n<a pas ete tres productive alors je me suis reprise aujourd<hui! Quelle fille responsable, cette Marie!

    Je vous embrasse, MJ xxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s