MJ au Brésil: janvier à avril 2009

Vivre chez l’habitant, c’est la joie!

Que j’ai eu une bonne idée d’aller vivre chez l’habitant! Je peux voir déjà après quelques jours qu’il y a plusieurs avantages. Bon d’accord, c’est un peu intimidant d’entrer dans la bulle d’une famille, qui vit avec ses habitudes, dans ses petites affaires. Mais ça vaut largement la peine de faire un effort pour s’intégrer et prendre du temps pour faire connaissance. En tous les cas, jusqu’à présent (jour 5 de mon périple à l’heure d’écrire ces lignes – publiées seulement aujourd’hui, le 13), je peux dire que ça a été très payant pour moi. Yé!

Jeudi le 8 janvier vers 15h30 (12h30 au Québec), après 24 heures de transport “porte à porte”, je vais peser sur la sonnette de ma future nouvelle maison temporaire, devant le regard ébahi de la chauffeuse de taxi qui ne comprend pas comment une Canadienne peut aller vivre dans une famille brésilienne, alors qu’elle ne connait même pas les gens qui l’accueillent. Dans son esprit, ça prend une bonne dose de courage (ou simplement de la folie) pour faire ça. On vient m’ouvrir. Ouf. Je suis vraiment contente que quelqu’un soit là. Gabriela, la fille de Cristina, m’avait dit que probablement personne ne serait à la maison autour de 15h-15h30. On est en plein dans le “Ne vient pas vers 15h-15h30”. Merdouille. Ce n’est pas ma faute, c’est que mon vol a été retardé! Je devais être ici il y a plus de 2 heures!

Mon plan: si personne ne répond, je vais tenter de rejoindre Cristina ou Gabriela sur leur cellulaire pour savoir dans combien de temps elles seront de retour… avec le cellulaire de la chauffeuse de taxi (je vais bien pouvoir le lui emprunter le temps d’un appel, elle va sûrement dire oui: elle est bien trop sympathique et elle aura bien trop pitié de moi!). Dans le pire des cas: direction hotel, j’en ai déjà surligné deux dans mon guide de voyage qui devraient faire l’affaire. Mais non, ça ne sera pas nécessaire. Dieu merci! C’est Cristina qui est en face de moi; elle s’empresse de m’embrasser et de prendre mon méga sac à dos. La chauffeuse de taxi semble soulagée – moi aussi, vous pensez! – mais elle n’a pas perdu son air ébahi. Hihi!

Cristina et moi, on discute en portugais en plaçant ici et là quelques mots en anglais car elle connait un peu la langue de Shakespeare. On finit par comprendre qu’il y a eu un malentendu. Elle pensait que j’étais une bonne amie de Mayté, une bonne amie de son ex-mari. Eh non, je ne connais même pas Mayté; elle m’a été référée par cette serviable dame de la FNC, là où j’ai fait faire ma carte de presse internationale. Le petit malaise ne durera pas longtemps, heureusement. En fait, c’est que j’ai communiqué par courriel avec Gabriela (21 ans), qui était en rush d’examens pour entrer à l’université… et qui a dû mal comprendre. Bref, on ne me renvoie pas! Ouf!

Tout ce qui importe pour moi: je suis arrivée. Je suis au Brésil, à Sao Paulo. J’ai ma chambre à moi. J’habite chez l’habitant. Les habitantes en question me semblent bien intéressées et rassurantes. J’ai un bon lit qui m’attend. Je vais pouvoir faire dodo. Quel bon dodo ce sera, je salive déjà. C’est comme si j’avais vécu 3 journées en une! Je suis complètement crevée. Bonne nuit!

Publicités

Une réflexion sur “Vivre chez l’habitant, c’est la joie!

  1. Salut Marie-Josee,
    Je suis tres contente de que tu sois chez Gabi.
    Je ne connais pas Cristina, mais je connais toutefois le père de Gabi, qui est un tres bon ami a moi de l’Argentine. Mais je sais que Gabi et sa mère sont de bonnes personnes et que tu pourras vivre une agreable experiense avec elles. Desolee pour mon français. Dis bonjour et merci a Cristina et Gaby de ma part. Mayte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s